J’ai choisi LATEM comme nom d’entreprise, contraction de l’Atelier de mobilité pour mettre en avant mon ambition d’être au plus proche des réalité des situations de travail mouvantes et des possibilités de l’humain de s’employer au quotidien à faire évoluer ses compétences. L’homme/la femme sont pleins à chaque minute de possibilités non réalisées.

BARBARA nous le rappelle dans son atelier de luthière. Elle a eu plusieurs vies de travailleuse : journaliste, attachée de presse avant de choisir sa voie. Le travail visuel de Franck Kantor avec qui je collabore permet de mettre en avant la passion de BARBARA pour ce qu’elle fait. Le développeur de ressources humaines que je suis à l’envie de donner à BARBARA l’occasion de résoudre quelques-uns de ses chagrins: le travail des essences, du vernis, il lui reste encore plein de perspectives d’exploration de développement de compétences.